Un guide des palais de Saint-Pétersbourg

En visitant Saint-Pétersbourg, vous ne manquerez pas de palais et d’églises à visiter. C’est littéralement écrasant. Tous méritent l’attention, que ce soit pour leurs collections d’art ou leurs intérieurs exquis. Pour vous faciliter la tâche, voici un guide des palais de Saint-Pétersbourg. Ce n’est pas une longue liste de palais, mais plutôt les points forts à considérer pour une première visite.

Le palais d’hiver

Le palais d’hiver est maintenant mieux connu sous le nom de musée de l’Ermitage. Quand il a été construit pour la première fois au XVIIIe siècle sous le règne de Pierre le Grand, il était destiné à être une résidence impériale dans la nouvelle capitale de Saint-Pétersbourg. Le premier palais d’hiver était un bâtiment modeste de deux étages, mais avec chaque nouveau souverain s’ajoutait le terrain. Il a continué à s’étendre et à devenir somptueusement décoré. Les dirigeants utiliseraient le palais comme résidence principale pendant les mois d’hiver. Au milieu du XIXe siècle, après une tentative de bombardement dans le palais, il est devenu évident que ce n’était plus un endroit sûr pour une résidence. Il n’était utilisé que pour les réceptions et les cérémonies. Grâce à ce voyage Saint-Pétersbourg, ne manquez pas de visiter le palais d’hiver et sa vaste collection d’art.

Palais Catherine

Une visite au Palais Catherine vaut bien le temps de trajet en dehors de Saint-Pétersbourg. Nommé d’après Catherine I, épouse de Pierre le Grand, le palais a été commandé par leur fille, Elizabeth. On dit qu’elle a choisi l’extérieur bleu radieux en hommage à la couleur des yeux de sa mère. Les intérieurs du palais Catherine montrent le cadre somptueux de la résidence royale d’origine, et les chambres présentent des objets exquis préservés de l’époque royale. Un point culminant de la visite au Palais Catherine est la salle Ambre – une salle de réception décorée de la tête aux pieds avec de l’ambre de la Baltique. Après avoir visité le palais, prenez le temps de profiter également des magnifiques jardins.

Grand Palais de Peterhof

Peterhof a d’abord été planifié par Pierre le Grand, qui voulait avoir une résidence impériale dans la banlieue. Il était également stratégiquement situé sur le golfe de Finlande, à mi-chemin de la ville portuaire de Cronstadt. Peterhof n’est pas seulement un palais, il dispose également d’un grand parc avec un système exquis de fontaines et de jardins. Malheureusement, Peterhof a été le moins chanceux de tous les monuments de Saint-Pétersbourg pendant la guerre. Le palais a été complètement détruit pendant la Seconde Guerre mondiale et a dû subir une restauration complète. Une exposition permanente dans le palais montre l’état des chambres après les bombardements, en les comparants à l’état de restauration actuel.

Palais de Pavlovsk

Nommé d’après l’empereur Paul Ier, Pavlovsk fut établi comme résidence impériale à la fin du XVIIIe siècle. La terre était un cadeau de l’impératrice Catherine la Grande à son fils Paul et à sa femme pour célébrer la naissance de leur premier enfant. On peut soutenir que c’était aussi un moyen pour l’impératrice de se distancer de lui, car elle ne souhaitait pas que Paul devienne le prochain dirigeant de la Russie. Pourtant, Paul et sa femme, Maria, se sont installés ici, construisant un palais relativement modeste de style néoclassique. L’intérieur du palais permet aux visiteurs d’avoir un aperçu de la vie de la famille royale dans leur sanctuaire. Un grand parc entoure le palais, et il est populaire auprès des habitants qui aiment les sports de plein air.

Carole Auteur