Moustique tigre

Moustique tigre : ce qu’il faut savoir sur cet insecte !

Le moustique tigre, Aedes albopictus de son nom savant est un petit un moustique très invasif vivant dans les villes et à proximité des habitations humaines. Originaire d’Asie, il s’est propagé dans plusieurs autres régions du monde, comme les États-Unis, l’Amérique du sud, et le sud de l’Europe. 

Le moustique tigre est facilement reconnaissable grâce à ses rayures blanches et noires sur l’abdomen et sur les pattes d’où son nom de moustique tigre. Son apparence caractéristique permet de le distinguer facilement des moustiques urbains locaux. Le moustique tigre vole assez mal, contrairement à son cousin, le moustique commun, il pique aussi durant la journée. Il est généralement en activité de mai à novembre, en fonction de la température et de la luminosité. 

Comment se développent les moustiques tigre ?

Le moustique tigre vit au plus près des habitations. Il se déplace peu, reste la plupart du temps dans un rayon de 150 mètres. Pour se reproduire, chaque femelle pond environ 200 œufs dans des petits volumes d’eaux stagnantes, même propres (moins de 10 litres) que l’on trouve sur les balcons et les jardins : vases, soucoupes, gouttières mal vidées, pneus usagés, mais aussi creux d’arbres ou plantes tropicales susceptibles de retenir l’eau. Les larves peuvent même se développer dans un bouchon de bouteille rempli d’eau.

Quels sont les risques de piqûre du moustique tigre ?

La piqûre du moustique tigre bien que douloureuse est sans gravité. Cependant, dans certaines conditions, le moustique tigre peut transmettre des virus tels que la dengue, le chikungunya et le virus zika. Le moustique ne peut transmettre le virus que s’il a auparavant piqué un porteur de la maladie. Ces maladies sont des infections virales dont les complications peuvent parfois entraîner la mort. Voici les divers symptômes :

Pour le chikungunya : une fièvre brutale dans les 4 à 7 jours après la piqûre, accompagnée de maux de tête, de courbatures et/ou de douleurs articulaires qui peuvent être intenses. 

Pour le virus zika : la maladie se manifeste 3 à 12 jours après la piqûre et les symptômes sont semblables à ceux du chikungunya ou de la dengue. Des fortes fièvres, des maux de tête, de la fatigue, des douleurs musculaires et des éruptions cutanées.

Pour la dengue : les symptômes les plus fréquents : fatigue, fièvre, nausées, vomissements, maux de tête, douleurs articulaires et musculaires, boutons.

Comment éviter sa prolifération ?

Pour éviter qu’il ne se reproduise et ne prolifère chez vous, il est donc important de détruire ses œufs et donc supprimer les eaux dans lesquelles la femelle pond :

Éliminer les endroits où l’eau peut stagner : coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, encombrants, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées, etc.

Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées (gouttières, rigoles…) ;

Couvrez les réservoirs d’eau : bidons d’eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage ;

Pensez à entretenir votre jardin, débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies.

admin5335 Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *