Ce qu’il faut absolument savoir sur les travaux d’élagage d’arbre

L’élagage se définit comme la coupe sélective des branches d’un arbre ou d’un arbuste. Concrètement, cette opération vise à supprimer les branches superflues. Il s’agit entre autres de celles qui sont malades, pourries ou encore endommagées. Contrairement à ce que beaucoup pensent, l’élagage participe au bien-être de la plante. Dans cet article, nous allons évoquer les points qu’il faut absolument savoir sur ce procédé.

Pourquoi élaguer ses arbres et ses arbustes?

Lorsqu’on est propriétaire d’un terrain arboré, l’élagage fait partie des travaux d’entretien à prévoir annuellement. A priori, il s’agit d’une obligation légale prévue à l’article 675 et suivants du Code civil. En effet, pour que l’arbre ne constitue une gêne pour le voisinage, ses branches en dépassement sur le fond voisin doivent être élaguées. Bien plus que cela, l’élagage présente de nombreux bienfaits.

Comme susmentionné, l’élagage participe au bien-être de l’arbre. Il lui redonne de la vigueur et lui procure une meilleure santé. Par ce procédé, les branches malades et pourries seront coupées. Ce qui permet de freiner la propagation de la maladie.

Ensuite, l’élagage permet d’optimiser l’aspect esthétique du jardin. En effet, cette pratique vous permettra de façonner la forme de l’arbre ou de l’arbuste selon vos désirs. Néanmoins, la taille ne doit pas être excessive au risque d’endommager le végétal qui en fait l’objet. Ainsi, il est préférable de la confier à un professionnel comme cet élagueur dans le Loiret. En élaguant les branches superflues, vous réduisez aussi la zone d’ombre dans votre espace vert. Vos autres plantes pourront ainsi bénéficier d’un meilleur ensoleillement.

Enfin, la taille favorise la production de fruits chez les arbres fruitiers. En effet, la sève sera répartie équitablement entre les branches. Ce qui stimule la floraison. En conséquence, le rendement sera meilleur tant en qualité qu’en quantité.

Quand effectuer les travaux d’élagage d’arbres?

On dit souvent que l’élagage se pratique à tout moment de l’année. Ce n’est pas faux, car les élagueurs professionnels travaillent tout le long de l’année. Malgré cela, retenez que certaines périodes sont plus propices que d’autres pour élaguer les arbres et les arbustes. Le choix du moment dépendra en grande partie de leur espèce, de leur taille et de leur âge.

Néanmoins, la fin de l’automne et l’hiver sont les périodes recommandées par les spécialistes en travaux d’élagage pour les réaliser. Ce choix parait évident. En effet, ces saisons rendent l’intervention plus aisée. D’une part, il est plus facile de détecter les branches à couper comme il y a moins de feuilles. D’autre part, il y a moins d’insectes qui se logent sous le feuillage et les écorces à cause du froid. Enfin, les élagueurs peuvent se déplacer facilement en hauteur pour les mêmes raisons.

Malgré cela, aucune intervention n’aura lieu en cas de fortes gelées. L’élagage ne peut être pratiqué si la température descend en dessous de – 10°C. Travailler dans une telle condition est dangereux. En outre, les risques d’arracher les fibres du bois sont élevés.

A titre d’information, la sève de l’arbre se concentre dans les racines durant l’hiver. Comme il est en repos végétatif, la coupe n’entrainera donc qu’une moindre quantité de coulées. Ce qui n’est pas le cas lorsque l’élagage est entrepris durant la période de végétation. Malgré cela, on tend de plus en plus à élaguer au printemps. En effet, les plaies se cicatrisent mieux, et plus vite durant cette saison. Toutefois, il est conseillé de laisser la taille printanière aux soins d’un élagueur professionnel.

Travaux d’élagage : quelques règles à respecter

Un élagage mal entrepris peut affecter la santé de la plante. Ainsi, certaines règles de bases devront être observées lors de son exécution.

D’abord, notez qu’il existe différentes techniques d’élagage. La méthode à mettre en œuvre varie en fonction des spécificités de l’arbre et de ses besoins. À titre d’exemple, un jeune arbre fera l’objet d’une taille de formation. Cette dernière est réalisée durant ses trois premières années de plantation pour façonner la forme qu’il aura à la mature. Les arbres adultes sont sujets à la taille d’entretien. Quant aux arbres fruitiers, une taille de fructification est effectuée pour stimuler la floraison.

Ensuite, il faut se limiter, dans la mesure du possible, à une taille raisonnée. L’élagage doit uniquement permettre de supprimer les branches malades, mortes, pourries ou cassées. Une taille drastique risque en effet d’affaiblir considérablement la plante, voir la tuer. Il est déconseillé de réduire plus de 30% de la couronne en un seul élagage.

Enfin, les lames des sécateurs, des scies et des tronçonneuses devront être désinfectées avant et après chaque utilisation. Ce geste n’est pas à négliger, car il permet de limiter la prolifération d’une éventuelle maladie sur les sujets sains.

admin5335 Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.