Toiture à faible pente: quels matériaux choisir?

Le choix du type de toiture est assez complexe et doit prendre en compte bon nombre de facteurs en dehors des goûts du propriétaire. En effet, il est nécessaire d’adapter ce choix non seulement aux exigences architecturales de la région (PLU), mais également aux différentes contraintes géographiques présentes. Mais à part cela, il est également très important de considérer le niveau d’inclinaison de la toiture afin de choisir le matériau adéquat. De manière générale, la majorité des matériaux de couverture conviennent parfaitement aux toitures inclinées. Ce qui n’est pas le cas pour les toits à faible pente. Ainsi, quels matériaux choisir pour ces derniers ? Découvrons cela par la suite.

Les spécificités d’un toit à faible pente

Une toiture à faible pente présente généralement une inclinaison de 5 à 15°. Cela est nécessaire pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie et de la neige quoiqu’insuffisant. En effet, par différence aux toitures inclinées, ce type de toiture requiert un bon système de drainage et d’évacuation d’eau. Dans le cas contraire, l’eau risque de stagner sur le toit engendrant des problèmes d’humidité tels que le développement de mousses ou encore les fuites de toiture.

On rencontre généralement ces couvertures à faible inclinaison dans les régions du Sud et sont surtout utilisées pour couvrir les petits bâtiments annexes tels que le garage ou les abris de jardin. N’empêche qu’une toiture à faible pente offre également un style très moderne et charmant à une maison.

Par ailleurs, grâce à sa faible pente, cette toiture présente l’avantage de pouvoir accueillir beaucoup de matériaux (tuiles, ardoises, végétation). En plus, son installation est beaucoup plus facile et rapide.

Aussi, ce type de toiture n’exige pas forcément un montage compliqué des différents éléments de la charpente. De simples et solides structures de soutènement suffisent et le tour est joué ! De plus, cela permettra de faire gagner le maximum d’espaces à l’intérieur de la demeure en supprimant les surfaces perdues dans les combles.

Les matériaux de toiture adaptés à une pente de toit faible

Pour des pentes de toitures à plus de 10°, l’option des tuiles en ardoise est envisageable. Ces dernières facilitent l’écoulement des eaux de pluie. À part cela, le choix d’un bac en acier à forme ondulée est également très judicieux. De plus, si correctement posé, ce matériau de toiture de nécessite pas de l’installation de gouttières.

Ensuite, en ce qui concerne les toits dont la pente est inférieure à 10°, la dalle de béton est parfaitement adaptée. En gros, il s’agit d’une toiture-terrasse en béton présentant une surface praticable à 100%. En plus d’être solide et très résistant aux intempéries, un toit en béton est doté d’une très longue durée de vie.

À part le béton, les toitures végétalisées sont idéales pour les toits à faible pente. De plus, on a encore le choix entre toiture végétale intensive ou extensive. Il s’agit d’un type de toiture totalement écologique recouverte de végétation (herbes, plantes grasses, mousses, épices, potager, arbustes ou même arbres). Le type de plantation sur le toit va dépendre de la solidité des structures de soutien. En effet, pour planter des arbres sur un toit, il faut bien évidemment une charpente (ou éléments de soutènement) suffisamment robuste.

Enfin, pour le choix et l’installation de ces différents matériaux de toiture sur un toit à faible pente, n’hésitez pas à faire appel à un couvreur expérimenté comme https://www.couvreur-puy-de-dome.fr/ . Cet artisan prendra en charge chaque étape des travaux dès la conception jusqu’aux finitions.

Carole Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *