peinture de toiture

Les différentes sortes de peinture de toiture

Au fil du temps et avec les intempéries et les différentes sortes d’agressions extérieures, la couverture du toit s’affaiblissent ou se défraichissent. En conséquence, des problèmes de porosité, de mousse et de fuites peuvent se présenter. Dans ces cas, vous devez effectuer des travaux de rénovation de toiture. Mais peindre votre toit est également une solution efficace qui permet de se prémunir contre certains problèmes et de donner un meilleur aspect à votre toit. Comment choisir sa peinture de toiture ? Voici quelques propositions.

Les principales catégories de peinture

En général, il existe trois principales catégories de peinture pour toiture : le vernis incolore, la peinture acrylique et la résine pour toiture polyuréthane. Mais on doit également tenir compte du matériau de couverture du toit avant de choisir la peinture adéquate.

D’abord, le vernis incolore pour toiture améliore les qualités hydrophobes d’une toiture. Il ne modifie pas son aspect. D’ailleurs, une seule couche de vernis suffit.

La peinture acrylique pour toiture est la plus utilisée. En effet, elle très résistante aux intempéries. Elle limite également la pénétration d’eau à travers le toit et lui donne une meilleure esthétique. Cette peinture est faite à base de résine acrylique. Elle est facile à mélanger, à nettoyer et à appliquer. En plus, elle s’adapte à tous les matériaux (bois, plâtre, plastique, …) et existe en nombreuses couleurs. Enfin, sachez qu’elle est inodore.

La résine pour toiture polyuréthane quant à elle est essentiellement utilisée pour les toitures plates. Elle réduit les risques d’infiltration d’eau. Néanmoins, elle a un niveau de toxicité assez élevé et leur manipulation nécessite donc des précautions spéciales.

Lors d’un travail de nettoyage de toiture, cette entreprise de couverture située en Charente Maritime par exemple, applique souvent un traitement hydrofuge sur le toit. Certes, c’est une très bonne idée. Seulement, les peintures hydrofuges sont déconseillées. Il est plus efficace d’appliquer d’abord un traitement hydrofuge avant de peindre le toit. Il en est de même des peintures réfléchissantes qui renforcent l’isolation thermique de la toiture. Ces peintures sont à base de résine. Elles sont étanches, renvoient les rayons de soleil et protègent les combles des chaleurs extrêmes mais sachez que de telles peintures ne peuvent jamais remplacer un isolant ou un écran sous toiture.

Peindre le toit en fonction du matériau de couverture

Comme nous l’avions mentionné ci-dessus, la peinture à appliquer dépend aussi du matériau de la toiture.

Pour un toit métallique, il faut assurer une meilleure protection contre la rouille. Ainsi, il est recommandé d’appliquer deux à trois couches de peinture après avoir procédé au sablage et au dégraissage. Sur le marché, vous pourrez trouver des peintures pour toit métallique qui sont adaptées à un bardage prélaqué, l’aluminium ou l’acier galvanisé. Pour plus d’efficacité, appliquez d’abord une couche d’apprêt.

Si votre toiture est en tuile ou en ardoise, vous pouvez utiliser un produit prêt à l’emploi. Il en existe de toutes les sortes sur le marché, mais faites attention aux produits à bas prix. Ils pourront endommager votre toiture. Optez pour une peinture de bonne qualité, opaque et bien résistante.

Enfin, la peinture pour toiture en acier ou en béton est souvent à base de résine. Elle résiste bien aux intempéries et est anti-moisissures. Vous pouvez trouver plusieurs variétés de teintes sur le marché. Pour plus d’étanchéité de la peinture, il est conseillé d’appliquer préalablement une couche anticorrosion.

admin5335 Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *