Donner sa langue au chat : la signification exacte de l’expression

D’où vient cette expression ? L’utilisez-vous souvent ? Ce dicton est très connu, des petits comme des grands. A proprement parler on ne peut pas donner notre langue à un chat. C’est un précepte français avec plusieurs significations. Certaines expressions font toujours référence à des animaux, notamment à des chiens et des chats. Vous pouvez l’utiliser dans des nombreux contextes. 


Historique et origine de l’expression


En réalité, la phrase n’est pas tout à fait née d’un homme insouciant. Elle a été inspirée d’une expression trouvée entre autres, chez un écrivain. Auparavant, Madame de Sévigné disait « jeter sa langue aux chiens ». Puisqu’on jette aux chiens les restes de notre nourriture, ce qui n’a plus de valeur. Ce qui signifie alors, ne plus avoir envie de chercher la réponse à une question. Pourquoi les chiens sont devenus des chats petit à petit ? 
Au fils des ans, en XIXème siècle l’expression s’est transformée, pour devenir « donner sa langue au chat ». Et pourquoi un chat, mais pas d’autres animaux ? Le chat est un animal de confiance, attentif à ses maîtres qui ont souvent tendance à partager ses secrets. Mettre quelque chose dans l’oreille du chat, c’était lui confier quelque chose qui devait rester secret, oublié. Il avait connaissance de beaucoup de choses sans être capable de les dévoiler. C’est un gardien de secret, animal au silence d’or, et qui sait tout. C’est donc l’origine de l’expression donner sa langue au chat.



Explication du sens de l’expression


Savez-vous pourquoi on utilise ce terme ? Lorsqu’on tente de deviner la solution à une interrogation. Il est très utilisé dans le langage courant et souvent pratiqué en guise de réponse à une question posée. 
Prenons un exemple, quelqu’un vous a demandé une formule chimique, et la réponse ne vous revient pas en mémoire. Là, vous dîtes : « Je donne ma langue au chat ». C’est-à-dire que vous avez renoncé à réfléchir davantage. C’est abandonner à trouver ou à discerner le résultat. Vous n’avez plus envie de rechercher la réplique à la demande. Également, c’est avouer son ignorance. Si c’est un combat, c’est comme accepter de perdre la partie, et admettre votre défaite. Vous êtes vaincu. En d’autre part, à quoi sert donc la langue d’une personne incapable de donner la réponse à une question ? A rien. Ainsi, l’évolution de jeter sa langue aux chiens vers donner sa langue au chat provient d’une volonté d’atténuer l’image et le message.


Est-ce que d’autre pays utilise ce précepte ?


La métaphore a été créée par un écrivain français, mais évidemment, elle est aussi employée dans différents pays. L’expression a sa propre définition dans les autres langues ci-dessous :
En anglais, elle signifie « to throw in the towel », c’est-à-dire littéralement « jeter l’éponge ». C’est une action d’abandonner la bataille. En espagnol, on dira « me rindo », c’est plutôt simple, mais qui se définit comme « je me rends ». Je m’abandonne à toi si c’est un terme amoureux. En allemand, on peut la traduire « nicht mehr weiterraten », en mot-à-mot, cela indique « renoncer à deviner ». C’est encore une action de dire qu’on arrête. D’ailleurs, le terme a le même concept dans tous les pays. On peut en dire, que cette expression veut dire lâcher l’affaire, renoncer à chercher la réponse. 

Carole Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *