Comment fonctionne un divorce

Comment fonctionne un divorce ?

Une décision de divorce ou de séparation est souvent précédée d’une longue période de délibération. Que devrait-il advenir du foyer commun, où devraient vivre les enfants et surtout; comment ça se passe ? De nombreuses personnes choisissent de gérer elles-mêmes une partie des formalités administratives, mais nous recommandons de confier la procédure judiciaire à un avocat qualifié.

C’est comme ça que ça se passe

Formellement, une personne mariée et souhaitant divorcer doit introduire une demande auprès du tribunal de district de la commune où elle réside. Les cohabitant n’ont pas à faire cela, car une relation de cohabitation prend fin lorsque le couple se sépare.

Une demande de divorce est établie conjointement si les époux acceptent de divorcer. Dans les cas où une seule partie est la force motrice, elle doit intenter une action en justice. Les formulaires peuvent être téléchargés à partir du site Web des tribunaux suédois. Vous y trouverez également des informations sur le tribunal de district auquel vous appartenez.

La demande doit indiquer si les époux ont des enfants de moins de 16 ans, comment la garde doit être résolue et si des questions se posent quant à savoir qui doit rester dans le foyer commun, ce qu’on appelle le droit de détention.

Si les époux sont déjà séparés depuis au moins deux ans avant la demande de divorce, cela doit être prouvé, par exemple, par des extraits du registre de la population.

La demande est accompagnée d’une carte d’identité personnelle pour le divorce, qui est ordonnée à l’Agence suédoise des impôts. Le tribunal de district facture également des frais de dossier pour traiter l’affaire.

Vous pouvez le regretter ! Si les époux ne veulent plus divorcer, il est possible de retirer la demande. Cela se fait par un avis signé conjointement au tribunal de district, qui annule l’affaire.

Que dit la loi ?

S’il y a des enfants de moins de 16 ans dans le ménage, les conjoints bénéficient d’un délai de réflexion de 6 mois s’ils ne peuvent démontrer qu’ils ont vécu séparés pendant au moins deux ans avant de demander le divorce. Le tribunal de district annonce à partir de quel moment, le délai de réflexion commence à courir et quand le divorce peut être conclu. Jusque-là, les parties sont toujours mariées l’une à l’autre.

Après le délai de réflexion, il suffit que l’une des parties informe le tribunal de district de son intention de compléter la demande pour que le tribunal de district statue sur le divorce. Il n’y a pas de formulaire spécial pour cela, mais l’intention doit être écrite et accompagnée de nouvelles cartes d’identité pour les deux. Si aucune des parties ne remplit la demande de divorce dans un délai d’un an à compter du début du délai de réflexion, le tribunal de district annule l’affaire et le mariage dur.

Le tribunal peut examiner certaines autres questions, si l’une ou l’autre des parties le demande, dans le cadre d’une procédure de divorce. Le plus souvent, il s’agit de la garde, du logement, des contacts, de l’entretien et du droit de rester dans la maison commune. En cas de différend, il est toujours préférable de faire appel à un avocat compétent ou à un avocat spécialisé en droit de la famille.

Combien ça coûte ?

Si les parties demandent conjointement le divorce et résolvent les questions de garde, de contact et d’entretien par consensus et n’engagent pas de représentant, le coût reste à la charge du tribunal de district. Dans le cas contraire, la protection juridique de l’assurance habitation couvre jusqu’à 80 % des frais d’avocat ou de juriste. Pour ceux qui n’ont pas d’assurance habitation, il existe des possibilités d’obtenir une protection juridique. Ensuite, un test de revenu est effectué et les frais peuvent être aussi bas que 2 % du coût total.

Posez votre question avocat gratuit et obtenez gratuitement des réponses et des conseils juridiques sur le divorce.

Carole Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *