blatte orientale

Cafards : connaissez-vous la blatte orientale ?

Originaire de l’Afrique du Nord, la blatte orientale (blatte orientalis) est présente dans le monde entier. Apres la blatte germanique, c’est l’espèce la plus fréquente dans les logements et les bâtiments. Découvrons un peu plus sur cet insecte nuisible dans cet article !

Aussi connue sous le nom de cafard, la blatte orientale est une grande espèce de cafard, qui mesure entre 20 et 30 mm de long à l’âge adulte. Elle est de couleur marron foncé à presque noir avec un corps brillant. La femelle est légèrement plus longue que le male et possède des ailes très courtes. Leurs ailes (males et femelles) ne leur permettent pas de voler et elles sont plus lymphatiques que les blattes germaniques.

La femelle peut produire huit oothèques contenant chacune environ 40 œufs. Les œufs de cafard deviennent adultes en 3 mois. La population se multiplie donc par 40 tous les 3 mois environs. Ce qui représente un fort taux de colonisation de ce type de cafards. Les blattes préfèrent les endroits sombres moites et sombres, à l’extérieur (dans les jardins, buissons, sous les terreaux de feuilles, sous les paillis) ou près de matières organiques en décomposition (égouts, caves, poubelles, canalisations à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments, compteurs d’eau, sous-sols, parkings, vérandas, etc.). Comme la blatte germanique, ses périodes de plus grande activité se situent au début de la nuit et à l’aube. Toujours à la recherche de nourriture, elles n’hésitent pas à sortir à l’extérieur, elles vont chercher leur nourriture dans vos poubelles. Elles peuvent contaminer les aliments tant à l’état de larve, qu’à l’état d’adulte.

Quels sont les dégâts et dangers dus à la présence des blattes orientales ?

Comme toutes les espèces de cafards, les blattes orientales véhiculent avec elles des souillures qui rendent impropres à la consommation les denrées alimentaires. En plus de laisser des traces sur le mobilier, les livres, et partout où elles passent, elles y déposent toutes sortes de champignons, de la moisissure, et des bactéries. Elles répandent au moins 33 sortes de bactéries comme les salmonelles, six types de vers parasites et au moins sept autres types de virus pathogènes. Les cafards sont également  très connues pour être l’un élément déclencheur de maladies allergiques, qu’elles soient respiratoires (asthme) ou physiques (eczéma). En cas d’infection, il ne faut pas attendre et consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Quelles solutions pour les éradiquer ?

La propreté est la meilleure arme pour se débarrasser de ces insectes nuisibles. Ne laissez pas traîner la nourriture sur votre plan de travail, conservez vos aliments dans des boites fermées, nettoyez régulièrement la graisse qui s’incruste autour de la plaque de cuisson ou sous la hotte. Les produits anti-cafards maison comme le bicarbonate de soude ou l’acide borique constituent une bonne option pour en finir avec les cafards et éviter qu’ils reviennent.
En outre, comme ces bestioles sont très résistantes, il est parfois nécessaire de faire appel à un exterminateur spécialisé dans ce domaine. Ce professionnel a d’autres solutions plus radicales.

admin5335 Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *