google

Le « PageRank » ou comment Google est devenu le géant qu’il est aujourd’hui ?

Avec une capitalisation boursière de près de 1500 milliards de dollars, Alphabet, la société mère de Google, a eu une belle ascension depuis la création du moteur de recherche en 1998 par les deux jeunes diplômés Sergey Brin et Larry Page. Pour comprendre ce qui l’a propulsée sur le podium des entreprises les plus influentes dans le monde, il faut repartir du début et comprendre ce qui leur a permis de se démarquer à l’ère primitive d’internet, face à des concurrents massifs tels que Yahoo, AltaVista ou Bing.

La naissance des moteurs de recherche

Cette histoire est étroitement liée à l’invention d’un algorithme qui, aujourd’hui encore, conditionne la vie du monde entier, de la PME en centre d’affaires à Amazon en passant par les utilisateurs d’internet dans son ensemble. L’invention des moteurs de recherche précède l’invention du Worldwide Web (www) mais attachons-nous à ceux qui ont permis de trier les premières pages de ce dernier. En effet, le rôle d’un moteur de recherche est de permettre à un utilisateur d’obtenir un résultat pertinent par rapport à une requête précise, c’est-à-dire qu’on lui propose une page qui répond à ses attentes.

Ainsi, dans les années 1990, ces technologies apparaissent. Schématiquement, un robot navigue sur les pages et les note selon certains critères précis. Ensuite, dans ces pages il va sélectionner les mots jugés importants et les indexer. Enfin, quand l’utilisateur recherchera un de ces mots, le moteur de recherche pourra, à la manière d’un dictionnaire inversé, retrouver le site ou la page associée.

Un léger problème…

Ce sont des méthodes qui fonctionnent mais il y a plusieurs hics. Premièrement, quand il existe des milliards de pages, les bases de données deviennent immenses et surtout la question de savoir quelles pages proposer si les contenus sont similaires se pose. Ensuite, ces algorithmes ont comme principal défaut d’être assez faciles à berner, en ajoutant du code caché des utilisateurs dans les pages avec les « mots-clés » les plus puissants qui permettent de toucher plus de requêtes.

La création du « PageRank »

Deux étudiants de l’université de Stanford, Sergey Brin et Larry Page, décident de se pencher sur la création d’un moteur de recherche qui éviterait les écluses des prédécesseurs. L’idée est venue lorsqu’ils ont remarqué que, dans la littérature scientifique, un article énormément cité est mieux classé sur les moteurs de recherche spécialisés. Il suffisait d’appliquer le même principe aux pages web classiques. En analysant les liens entre elles, on peut leur attribuer une note « d’autorité ». C’est ainsi que la première version du PageRanking est née : plus une page reçoit de liens venus d’ailleurs, plus son « autorité » est grande et les liens qui en sortent deviennent d’autant plus puissants.

Le brevet est déposé et les modalités légales effectuées, la société « Google Inc. » est créée en 1998. Le nom fait référence au nombre 1 suivi de cent zéros.

Un algorithme en constante évolution

L’algorithme que Google a mis en place change constamment et s’adapte aux bugs et aux dérives que les passionnés essaient de mettre en place pour le craquer. Il y a eu plusieurs grosses mises à jour au cours du temps, dont certaines donnent des notes négatives à certains sites essayant trop fortement d’exploiter les failles. Le temps avançant et les intelligences artificielles prenant les devants de la scène, l’algorithme commence déjà à réussir à juger une page selon l’expérience qu’un utilisateur en retirerait, en comprenant bien qu’un utilisateur satisfait est un utilisateur qui reste sur le moteur de recherche.

Carole Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *