FUE ou FUT, quelle technique de greffe de cheveux choisir?

La greffe de cheveux est une solution à la fois durable et esthétique pour tous ceux qui présentent un problème de calvitie. Ceci est d’autant plus vrai maintenant que le domaine de l’implant capillaire ouvre ses portes à de nouvelles techniques de greffes grâce aux progrès scientifiques. Et c’est ainsi que de nos jours, les personnes désireuses de bénéficier d’une greffe de cheveux auront le choix entre la technique FUE et la technique FUT. Comment faire le bon choix ? Laissez-vous guider par nos conseils.

Savoir différencier la technique FUE et la méthode FUT

Qu’il s’agisse de la technique FUT ou FUE, le résultat final sera à la fois naturel, esthétique et surtout, définitif. Le principe reste également le même dans les deux cas. Pour réaliser la greffe, le chirurgien prélève un échantillon de bulbe capillaire sur une zone saine, généralement au niveau de l’occiput, pour le réimplanter sur la partie dégarnie.

Quelle est donc la différence entre les deux techniques ? Concrètement, la divergence se trouve au niveau de la méthode d’extraction. Pour la méthode FUT, le chirurgien prélève une bandelette horizontale de cuir chevelu qu’il va ensuite découper en micro greffes avant de les réimplanter sur la zone à traiter. Grâce au prélèvement par bandelette, cette méthode est plus rapide. 

Afin de réaliser une greffe de cheveux FUE en revanche, le praticien prélève les greffons par unité folliculaire à l’aide d’un micro-punch de 0.8 à 1 mm de diamètre. Cette dernière a l’avantage d’être moins invasive.

Technique FUE ou FUT ? Les critères à prendre en compte

Lorsque vous décidez de sauter le pas et de réaliser une greffe de cheveux, plusieurs critères entrent en considération afin de déterminer laquelle de ces deux techniques est la plus adaptée. Pour faciliter votre prise de décision, nous avons listé pour vous les différents éléments à prendre en compte.

·       Caractéristiques du cuir chevelu et type de cheveux

Les caractéristiques du cuir chevelu et la morphologie du cheveu sont les deux premiers critères à prendre en compte avant de choisir la méthode de greffe capillaire à réaliser. D’un point de vue technique, quelle que soit la densité capillaire du patient, la méthode FUT et FUE sont toutes deux compatibles. Par contre, si les cheveux du patient sont fins, la greffe capillaire FUT est à privilégier.

Dans le choix de la technique de greffe de cheveux adaptée, la souplesse du cuir chevelu est également à évaluer. Un manque de souplesse du cuir chevelu étant synonyme de cicatrisation plus lente, la greffe de cheveu FUE, moins invasive, est recommandée.

·       Superficie de la zone capillaire à implanter

Avant de procéder à une greffe capillaire, le praticien se doit de mesurer la taille de la zone à traiter. 

La méthode FUE ne permettant qu’une extraction de 2.000 greffons par séance, cette technique est plus appropriée pour traiter une calvitie moyenne. Ainsi, en cas d’alopécie aggravée, la greffe FUT est préconisée. En effet, cette dernière permet une extraction de 4.000 greffons par séance.

Certes, la technique FUE peut être utilisée en cas d’alopécie avancée, cependant cela nécessitera plusieurs séances.

·       La disponibilité du patient

Le délai d’intervention diffère selon la technique utilisée. Dans le cas de la technique de greffe de cheveux FUE, l’opération prend en moyenne 6 heures, tandis que la méthode FUT ne prend généralement que 4 heures de temps. Ce détail peut sembler futile, néanmoins, cela reste un critère à prendre en compte.

Carole Auteur