royaume-uni implantation entreprise

Implantation d’une entreprise au Royaume-Uni : tout savoir pour bien optimiser

Deuxième puissance économique d’Europe derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni n’en est pas moins un pays au contexte fiscal défavorable.

Bien au contraire, le pays de la reine Elizabeth est connu et apprécié pour sa fiscalité très abordable, son ouverture de marché, sa main-d’oeuvre qualifiée et ses facilités contractuelles

Un système de taxation avantageux

Depuis 2015, l’impôt sur les sociétés au Royaume-Uni est de 20%. Les cotisations sociales de 25,8% à raison de seulement 13,8% pour l’employeur et 12% pour l’employé. Une différence très nette par rapport à ses voisins de l’Europe comme vous pouvez le constater.

Sur le plan des ressources humaines, le pays se classe 10ème au classement des 100 pays dont les marchés de travail sont les plus dynamiques. Loin devant la France (56ème).

On parle en moyenne d’un coût horaire de travail de 20,9€, là où la France monte jusqu’à 34,3€. Et si vous l’ignoriez, retenez-le dès aujourd’hui, le Royaume-Uni est le pays avec la plus grande proportion d’adultes ayant suivi une formation universitaire. 

Sur le plan financier, les britanniques sont les plus grands exportateurs de services financiers. Leur croissance économique sur le plan technologique (la plus forte au monde) leur permet d’être le principal adversaire de New-York en tant que première place financière au monde.

Les différentes formes juridiques d’entreprise disponibles au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, vous avez le choix entre les LC(Limited Company), les PLC (Public Limited Company), les Partnership et les LLP (Limited Liability Partnership).

Chaque entreprise créée en Angleterre, quelle que soit sa forme est gérée par deux organes :

  • Les actionnaires qui en détiennent le contrôle ultime
  • Les directors qui sont en quelque sorte des agents ayant reçu pouvoir de gestion chez les actionnaires. Ensemble, ils forment le board des directors (Director’s board).

La LC ne nécessite pas de capital minimum même si un minimum de 1000£ est conseillé. Les actionnaires ont une responsabilité proportionnelle à leur apport dans la société. Il n’y a pas un nombre minimum d’actionnaires et les actions sont librement cessibles. La durée du premier exercice social peut s’étendre jusqu’à 18 mois. 

Si vous souhaitez être coté en bourse, vous devez choisir une PLC. Les Partnership sont des sociétés de personnes sans personnalité juridique. Enfin, les LLP sont des sociétés de nature hybride entre les LC et les Partnership.

Une fois que vous avez déterminé la forme idéale, il ne vous restera qu’à suivre quelques étapes simples et votre entreprise deviendra une réalité.

Etapes pour l’implantation de son entreprise au Royaume-Uni

La procédure se déroule en général sur 2 à 3 semaines. Elle débute toujours par la vérification de l’unicité du nom de l’entreprise. 

Il faut ensuite préparer le « Mémorandum and Articles of Associations » et remplir le formulaire IN01.

Après cela, vous aurez à remplir les documents de constitution de votre entreprise avec notamment le registre de commerce. 

Ces trois opérations se font en ligne sur le site de la Companies Housse.

Ça y est, votre entreprise a vu le jour, vous avez terminé le plus gros du travail. Enfin, presque car il restera les formalités d’assurance et d’enregistrements aux impôts. 

Celui des impots se fait en trois phases. L’enregistrement pour l’impôt des sociétés qui se fait en ligne sur le site du HMRC, l’enregistrement à la Sécurité sociale et l’enregistrement aux impôts anglais. Le HMRC est l’organisme chargé officiellement de ces 3 procédures. 

Pour l’assurance, vous pouvez choisir librement votre prestataire de services ainsi que les différents éléments qu’il va couvrir. Mais n’oubliez pas que l’assurance responsabilité civile revêt un caractère obligatoire.

Carole Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *